La nuit de l’alchimiste

Inaugurons cette catégorie cinéma avec un bien beau projet de l’ami Maël Sevestre : réaliser un court de 3 minutes pour participer au concours international de Philips, court qui devra être en accord avec les 5 vidéos professionnelles qui vous pouvez voir dans le précédent lien (ou même sur un article de l’intéressé qui explique très bien les enjeux) à savoir respecter certaines contraintes scénaristiques et avoir le meilleur rendu possible.

Concours à vocation internationale, Ridley Scott en juge, il n’en fallait pas plus pour motiver le vidéaste et le bougre s’entoura du mieux qu’il le pu pour envoyer la purée.
Votre serviteur ainsi qu’une bonne clique de talents divers (photo, montage, machinerie, effets spéciaux…) vont l’assister dans cette lourde et passionante tâche.

Un boulot qui avance

Je ne suis pas autorisé à dévoiler l’histoire pour l’instant mais elle est écrite, en fait tout le scénario est fait, les demandes d’autorisation de tournage sont envoyées et en parallèle Allociné s’est fendu également d’un petit concours pour fournir un peu de blé à l’équipe qui proposerait le meilleur scénario à leurs yeux, et ça parait pas trop mal parti pour notre protégé :

Un projet à suivre donc, rien que pour le challenge imposant qu’il représente pour cette équipe de motivés plus ou moins pros glannée au fil des amitiés et des contacts professionnels, ainsi que le cheminement de ce genre d’entreprise un peu folle. Et pour cela un seul site : le blog officiel

Et l’indispensable groupe facebook, hop hop on aime !

Du nouveau dans la « guerre des codecs » vidéos

Aujourd’hui même sur le blog des développeurs de Mozilla on peut lire quelque chose d’assez incroyable : l’achat du codec VP8 par Google était de bon augure mais on osait pas trop espérer… C’est maintenant chose faite : Google (not so evil) a mis à disposition le code sous une licence libre… Pour un codec au moins aussi réputé que le H264 pour la vidéo !

Excellente nouvelle, nous voici avec un nouveau conteneur (webm, jettez un oeil ici) qui prendra du Vorbis pour le son, qu’il est inutile de présenter. L’annonce de la prise en charge dans firefox, de la conversion de tout Youtube dans ce format et de voir autant de compagnies soutenir le projet (voir 5e point du premier lien) dont Adobe (!!!) est probablement ce qui est arrivé de mieux au monde du libre depuis un bon moment. H264 était une menace sérieuse de se retrouver à la traine derrière le propriétaire.

Ça chauffe en ce moment, tout le monde en parle mais je comprends pas bien les « PWND APPLE » que je vois un peu partout : ils avaient beau avoir moyen de dominer le libre sur ce domaine là ils n’étaient pas les seuls, et le flash devrait encore plus rapidement perdre de la vitesse vu que plus personne n’est laissé sur la touche… Et ça les arrange bien.

Je ferai quelques tests d’ici peu.

OggConvert – Convertir vos vidéos en Ogg Vorbis/Theora

ogg

Non non, Ogg.

J’avais découvert un peu par hasard ce sympathique logiciel (le diable si je me rappelle où), cherchant un moyen simple de convertir une vidéo en utilisant le combo libre Ogg vorbis pour le son et theora pour la vidéo, afin de partager quelques vidéos en ligne sans passer par les hébergements habituels. Et ainsi enfin profiter des nouveautés prometteuses de l’HTML5, voir si c’est une solution viable.

Dans un contexte de tournant pour le web avec la balise <video> que l’on voit poindre et les navigateurs qui se mettent à jour (va falloir attendre évidemment les boulets sous Internet Explorer), boycott de Flash par Apple qui devrait quand même influencer l’évolution et la baston pour le choix du codec, ça m’a paru intéressant de voir de quoi le libre était capable.

J’avais d’abord naturellement pensé à Avidemux souvent présenté comme LE couteau suisse de la vidéo, mais étonnamment il ne gère pas le theora… Donc en bon Ubuntuiste (on dit Ubuntero en vrai non ? ) j’épluche la doc et… Rien. Graphiquement en tout cas. Comme expliqué plus haut je trouve mon bonheur ailleurs et l’occasion de pondre ma première page de documentation, non sans en tirer une certaine fierté :).

OggConvert donc est logiciel on ne peut plus simple. Un fichier en entrée, des paramètres de qualité tout simples et la désignation d’un fichier de sortie, nous voilà rendu.

Fenêtre du logiciel

...on ne peut plus simple.

Notez que l’on peut choisir le format du fichier, ce qui revient en fait à choisir le codec vidéo, le bien moins connu Dirac est ainsi proposé. Pas testé, mais c’est intéressant d’offrir toutes les possibilités d’encodage libre.

Comme je l’indiquais dans la doc on serait tenté de choisir un taux d’encodage moyen dans l’ascenseur, autour de 5 (correspond à q5, soit un débit d’environ 160 kb/s), mais en fait des taux bien inférieurs donnent des résultats tout à fait saisfaisant : voici une vidéo encodé en q0 pour la vidéo et l’audio ! Sa taille fut donc réduite de 80%, attention ça reste de la HD donc il faut une bécanne pas trop ancienne :

Au delà de l’utilisation web cela peut être une solution libre satisfaisante pour réduire la taille de certaines vidéos et ainsi gagner un peu d’espace, mon appareil photo par exemple produit des vidéos HD non compressées qui bouffent vite de la place…

Du bon boulot pour un logiciel qui gagne à être connu, merci Tristan !

Steve Jobs : Flash pas assez « open » pour lui

Steve Jobs ne voit pas Flash

Steve Jobs ne voit pas Flash sur ses produits

Assez surréaliste la lecture de cette espèce de « tribune » (en angliche) sur le site officiel d’Apple justifiant leur politique anti-Flash  où on apprend ce qu’on savait déjà :

Steve croit à fond en l’HTML5 pour baisser les « 75% de vidéo web en Flash » (pourcentage qui me parait largement sous estimé) en utilisant le codec H264. Soit.

Durée de vie de la batterie. Flash serait trop gourmand. Soit.

La fameuse affirmation « quand un Mac plante c’est à cause de Flash ». Il serait instable ce plugin, donc non compatible avec l’argument commercial « it just works ». Soit.

Flash mal adapté au multitouch et au tactile en général. Ha bon ? On s’en tape pour ce qui est pas jeu non ? Enfin soit.

Avant dernier argument présenté comme le plus important et qui est à l’évidence le plus pertinent : les applications tiers. Tiens ? Honnêteté de dire qu’ils veulent garder un contrôle absolu sur les applications disponibles pour Iphone/Ipad ? (comprends pas d’ailleurs pourquoi on peut télécharger des applications générés par Flash CS5 sur l’App Store… Je pensais que les nouvelles conditions d’utilisation interdisaient ce genre d’applis justement…)

En fait non même pas, c’est encore une fois l’argument d’un Flash inadapté au support qui est lancé, Flash ne serait pas une bonne plateforme de développement car multi-plateforme (entre autres). Bien sûr, on peut raisonnablement penser qu’une bonne menace d’enrayer le monopole de l’app store software platform est une menace morte. Apple à la bourre sur certaines évolutions qui pointent leur nez, comme le cloud computing, veut garder contrôle total sur son écosystème logiciel (article en anglais intéressant à ce sujet).

Mais une autre raison est invoquée et c’est celle qui nous importera le plus étant donné le thème principal de ce blog : Flash est une technologie propriétaire totalement fermée dangereuse à utiliser. Tout de suite une réaction de Jafar :

Jafar est compréhensif

Tu nous prendrais pas un peu pour des billes ?

Si nous n’avons pas là un parfait exemple d’hôpital qui se fout de la charité… L’apogée est je crois cette magnifique phrase : « While Adobe’s Flash products are widely available, this does not mean they are open, since they are controlled entirely by Adobe and available only from Adobe. By almost any definition, Flash is a closed system. »

On ne saurait être plus d’accord, mais remplaçons « widely available » par « partly open-source » et la balle change de camp. Car c’est bien le reproche que nous faisons nous partisans du libre à Apple, c’est même précisement ça : un système fermé et totalement contrôlé par eux avec une liberté de choix extrêmement limité de l’utilisateur, jusqu’au matériel même ! Inutile de développer cela, ce fait est largement admis et même habituellement assumé par l’entreprise, justifié (à raison mais ce n’est pas le propos) pour la stabilité et la cohérence du système.

J’ai du mal à croire que Jobs ai voulu nous faire avaler que la phrase précédente concerne une autre firme : « They are only available from Adobe, and Adobe has sole authority as to their future enhancement, pricing, etc. ». Ben oui, mais exactement comme vous les gars.  Vouloir se démarquer en énonçant les contributions d’Apple au monde du libre me parait bien peu pertinent, bien que cet apport soit réel, cela n’enlève au rien au fait que leur produits soient extrêmement fermés. Après tout Adobe fait bien partie de la Linux foundation…

Étrange, étrange récupération que nous fait Steve Jobs car très peu crédible, un manque de jugeote surprenante de la part d’un homme de son intelligence. On est en droit de se demander ce qui passe par la tête du PDG concernant ses choix, vous ne me verrez pas souvent défendre un produit propriétaire mais j’ai quand même un léger faible pour Flash en tant qu’ancien développeur, et devant le constat malheureux que contrairement à ce que nous dit le patron d’Apple, les équivalent libres excepté multimédia n’existent tout simplement pas… Est-ce alors une bonne idée de laisser le champ libre à d’autres constructeurs pour profiter de cette technologie et ainsi gagner un argument de vente ?

Ça va être plus la galère pour combattre le crime chez Apple

Pour ma part ça me parait commercialement suicidaire, mais j’aimais assez cette détermination, cela prouve qu’ils suivent leurs principes jusqu’au bout. Drôle d’effet de les voir formuler des critiques qui pourraient s’appliquer à eux, même la défense des standards ouverts pour eux s’arrêtent au web, pourquoi dans dans ce cas ne pas défendre le code vidéo libre Theora plutôt que le très cher H264 ?

Bon ce qui va suivre ne concerne qu’Apple et pas le libre mais comme on peut raisonnablement penser qu’ils ne veulent pas de désertion de l’app store au profit du navigateur qui lirait directement le Flash, pourquoi dire que le HTML5 permet de faire les mêmes applications? Cela deviendrait une menace aussi ! Cela achève de décridibiliser les propos de Jobs à propos des standards ouverts.

Apple est bien loin d’embrasser le libre, ne soyons pas dupe.

Bon sang !

Ça se passe de commentaires. Même si j’ai quand même envie de dire que je n’y avais point songé.

Spotify goes social

spotify

Mise à jour de l’excellent Spotify ce matin qui passe en version 0.4.3. Gros changements à la clé, le plus significatif est un système de partage de playlists et de morceaux entre utilisateurs (et donc l’ajout de la recherche d’utilisateurs) et liens ajoutés sur facebook.Simple drag and drop pour faire écouter une piste, bien pratique surtout pour nous pauvre linuxiens qui ne peuvent profiter des liens typeopen.spotify.com/user…

Quelques ajouts sympatoches plus anecdotiques tels que une icone mosaïque pour vos playlist, on remarquera la brillante idée d’ajouter un filtre dans la liste des pistes, voilà qui sera bien pratique. Marrant qu’ils aient mis l’accent sur cette espèce de playlist « best of » qu’on peut alimenter en cliquant sur l’étoile à côté de chaque pistes, ce sera plus rapide mais on pouvait toujours se créer une playlist nous même (c’est fait depuis longtemps en ce qui me concerne). Enfin J’apprécierais pouvoir naviguer dans les albums à la façon de la page d’accueil quand on fait une recherche mais…

Peut-être cela viendra-t-il avec cette diffusion de l’API spotify qui permettra de développer des programmes tiers et donc d’avoir enfin un vrai soft libre !

Pouvoir partager facilement nos trouvailles est une bonne nouvelle, gageons que l’intégration de facebook va encore allonger la liste des séduits…

Ombre au tableau est cette dernière remarquable fonctionnalité : lire vos propres fichiers sur le disque dur. Seulement voilà pas d’ogg vorbis ni de FLAC disponible, ce qui est très étonnant quand on sait que Spotify streame précisément en vorbis… Je vais me renseigner, il n’y a pas de raisons qu’ils rechignent à permettre de lire ces formats.

C’est parti mon kiki

En voiture Simone

Et voilà nom d’une pipe je me décide enfin, je démarre la publication régulière d’article sur mon premier blog.

Pas sûr que ça intéresse grand monde, mais il fallait bien une sorte d’introduction. Elle est prête depuis un moment, mais je ne voulait pas me décider à faire un « vrai » article (donc le suivant hein, entendons nous bien) avant d’avoir un peu personnalisé cet endroit. Je commence à maitriser un peu mieux le bouzin mais j’ai décidé de repartir de zéro, soit le graphisme par défaut de ce thème. Le tout va donc pas mal évoluer dans les semaines qui vont suivre mais il fallait se rendre à l’évidence, l’important, c’est le contenu.

À dans quelques jours (on sait jamais hein, quelqu’un va peut être tomber ici en s’amusant à taper à l’aveugle dans la barre d’adresse) donc pour commencer à causer de libre en général et Ubuntu en particulier, avec interludes jeux vidéos mal connus, musique à connaitre et films à oublier.

Pour patienter une piste très à propos des excellents Slow Slushy Boys dont j’aurai surement l’occasion de reparler dans ces pages.

Ah bien sur c’est du vorbis, l’occasion de m’amuser aussi à voir ce qui est faisable pour que cette piste soit lisible par tous, quitte à prendre aussi un format moins performant.

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin