Steve Jobs : Flash pas assez « open » pour lui

Steve Jobs ne voit pas Flash

Steve Jobs ne voit pas Flash sur ses produits

Assez surréaliste la lecture de cette espèce de « tribune » (en angliche) sur le site officiel d’Apple justifiant leur politique anti-Flash  où on apprend ce qu’on savait déjà :

Steve croit à fond en l’HTML5 pour baisser les « 75% de vidéo web en Flash » (pourcentage qui me parait largement sous estimé) en utilisant le codec H264. Soit.

Durée de vie de la batterie. Flash serait trop gourmand. Soit.

La fameuse affirmation « quand un Mac plante c’est à cause de Flash ». Il serait instable ce plugin, donc non compatible avec l’argument commercial « it just works ». Soit.

Flash mal adapté au multitouch et au tactile en général. Ha bon ? On s’en tape pour ce qui est pas jeu non ? Enfin soit.

Avant dernier argument présenté comme le plus important et qui est à l’évidence le plus pertinent : les applications tiers. Tiens ? Honnêteté de dire qu’ils veulent garder un contrôle absolu sur les applications disponibles pour Iphone/Ipad ? (comprends pas d’ailleurs pourquoi on peut télécharger des applications générés par Flash CS5 sur l’App Store… Je pensais que les nouvelles conditions d’utilisation interdisaient ce genre d’applis justement…)

En fait non même pas, c’est encore une fois l’argument d’un Flash inadapté au support qui est lancé, Flash ne serait pas une bonne plateforme de développement car multi-plateforme (entre autres). Bien sûr, on peut raisonnablement penser qu’une bonne menace d’enrayer le monopole de l’app store software platform est une menace morte. Apple à la bourre sur certaines évolutions qui pointent leur nez, comme le cloud computing, veut garder contrôle total sur son écosystème logiciel (article en anglais intéressant à ce sujet).

Mais une autre raison est invoquée et c’est celle qui nous importera le plus étant donné le thème principal de ce blog : Flash est une technologie propriétaire totalement fermée dangereuse à utiliser. Tout de suite une réaction de Jafar :

Jafar est compréhensif

Tu nous prendrais pas un peu pour des billes ?

Si nous n’avons pas là un parfait exemple d’hôpital qui se fout de la charité… L’apogée est je crois cette magnifique phrase : « While Adobe’s Flash products are widely available, this does not mean they are open, since they are controlled entirely by Adobe and available only from Adobe. By almost any definition, Flash is a closed system. »

On ne saurait être plus d’accord, mais remplaçons « widely available » par « partly open-source » et la balle change de camp. Car c’est bien le reproche que nous faisons nous partisans du libre à Apple, c’est même précisement ça : un système fermé et totalement contrôlé par eux avec une liberté de choix extrêmement limité de l’utilisateur, jusqu’au matériel même ! Inutile de développer cela, ce fait est largement admis et même habituellement assumé par l’entreprise, justifié (à raison mais ce n’est pas le propos) pour la stabilité et la cohérence du système.

J’ai du mal à croire que Jobs ai voulu nous faire avaler que la phrase précédente concerne une autre firme : « They are only available from Adobe, and Adobe has sole authority as to their future enhancement, pricing, etc. ». Ben oui, mais exactement comme vous les gars.  Vouloir se démarquer en énonçant les contributions d’Apple au monde du libre me parait bien peu pertinent, bien que cet apport soit réel, cela n’enlève au rien au fait que leur produits soient extrêmement fermés. Après tout Adobe fait bien partie de la Linux foundation…

Étrange, étrange récupération que nous fait Steve Jobs car très peu crédible, un manque de jugeote surprenante de la part d’un homme de son intelligence. On est en droit de se demander ce qui passe par la tête du PDG concernant ses choix, vous ne me verrez pas souvent défendre un produit propriétaire mais j’ai quand même un léger faible pour Flash en tant qu’ancien développeur, et devant le constat malheureux que contrairement à ce que nous dit le patron d’Apple, les équivalent libres excepté multimédia n’existent tout simplement pas… Est-ce alors une bonne idée de laisser le champ libre à d’autres constructeurs pour profiter de cette technologie et ainsi gagner un argument de vente ?

Ça va être plus la galère pour combattre le crime chez Apple

Pour ma part ça me parait commercialement suicidaire, mais j’aimais assez cette détermination, cela prouve qu’ils suivent leurs principes jusqu’au bout. Drôle d’effet de les voir formuler des critiques qui pourraient s’appliquer à eux, même la défense des standards ouverts pour eux s’arrêtent au web, pourquoi dans dans ce cas ne pas défendre le code vidéo libre Theora plutôt que le très cher H264 ?

Bon ce qui va suivre ne concerne qu’Apple et pas le libre mais comme on peut raisonnablement penser qu’ils ne veulent pas de désertion de l’app store au profit du navigateur qui lirait directement le Flash, pourquoi dire que le HTML5 permet de faire les mêmes applications? Cela deviendrait une menace aussi ! Cela achève de décridibiliser les propos de Jobs à propos des standards ouverts.

Apple est bien loin d’embrasser le libre, ne soyons pas dupe.

2 Responses to “Steve Jobs : Flash pas assez « open » pour lui”

  1. Bishop dit :

    Depuis sa lettre ouverte on a aussi eu une réponse du CEO d’Adobe et même une réaction du responsable du développement d’Internet Explorer, Dean Hachamovitch.
    Mais en gros oui, c’est quand même du gros foutage de gueule même si il a raison sur certains points.

  2. melux dit :

    Non, Jobs n’a jamais raison. Jobs est un con. Intelligent, mais con.
    « Steve croit à fond en l’HTML5 pour baisser les « 75% de vidéo web en Flash » (pourcentage qui me parait largement sous estimé) en utilisant le codec H264. Soit. » -> heu, parce que le H264 c’est dans l’esprit du libre c’est sûr…

    De plus pour le « it just works » incompatible avec l’instabilité de Flash sur Mac, ça aide pas quand les « choses qui marchent » sont seulement issues de ton entreprise… combien de fois des logiciels tiers plantant sous mac (tested for you). Autre preuve d’ouverture d’esprit du raélien en puissance, si jamais on en avait besoin.

Leave a Response

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin