Xenogears : bientôt un album orchestré !

Xenogears.

Écartons nous un peu du libre, ce blog a aussi une vocation (« sous ») culturelle 🙂

Le génial Yasunori Mitsuda a annoncé sur son twitter (bien sûr que je lis le Japonais. Pas vous ?) qu’il allait travailler sur un album orchestré de la musique du RPG Xenogears, sorti en l’an de grâce 1998.

Un jeu qu’il était bien

Aaaaaah Xenogears… Le jeu qui m’a donné envie de faire de la philo. D’avoir un dictionnaire à portée de main pour bien comprendre ce qui se passe (jamais sorti en Europe), vertige métaphysique, ambition jamais égalée dans un jeu vidéo… Peut être frôlée par « Star Ocean 3 : Till the End of Time » (si seulement il n’était pas si dur et chiant). Un TGV dans ma gueule, déjà en tant que lycéen, puis à nouveau quelques années plus tard alors que mon meilleur niveau d’anglais et une maturité (un peu) plus grande m’ont permis de mieux appréhender l’extraordinaire scénario qu’il offre. Car c’était bien son principal atout, une histoire titanesque sous fond de mythologie chrétienne, une chronologie s’étendant sur plus de 15 000 ans, des personnages torturés (ce serait dommage de spoiler, je dirais juste la personnalité de Fei est une idée géniale), le destin de l’ombre de notre humanité, la conquête de la véritable liberté, jusqu’au dialogue final avec « Dieu ».

Pour qui voudrait approfondir j’aime assez cet article.

rien que ça.

Le gameplay n’était pas son point fort, mais pas en reste non plus avec des combats dynamiques de kung-fu ou en robots géants (haaaa le Japon), des environnements variés et une durée de vie très satisfaisante, et j’ajouterais que malgré les capacités techniques limitées la mise en scène était très réussie et impressionnante, et contribue à l’aura d’œuvre magistrale qu’a Xenogears.

Et nous en venons au point qui nous intéresse : la musique. Elle n’était pas en reste, c’était même un des points forts, le genre de thèmes qu’on oublie jamais, et hérissent notre pilosité quand au hasard du shuffle on tombe sur un des morceaux lié aux moments les plus intenses, dramatiques ou perturbants du scénario. Un album d’arrangements était déjà sorti, Creid, aux accents celtiques d’une qualité certaine mais un peu « léger » vu le contexte et l’œuvre originale… Désormais, on nous apprend qu’on va avoir droit à bien mieux : un véritable orchestre, dans la veine des arranges des Final Fantasy, joie !

Les japonais peuvent voter

Pour 3 pistes. Grosse déception, il semble impossible de se connecter avec un compte autre que Japonais (je vais pas pousser le vice jusqu’à en créer un), je vais quand même partager ici ce que j’aurais choisi :

  • Light from the Netherworld (l’intro. Complétement incontournable, j’imagine même pas l’album sans. Raaaah avec de vrai chœurs ce serait tellement énorme)
  • Steel Giant (et bourrinez sur les cuivres s’il vous plait)
  • Graaf, Emperor of darkness (parce qu’un bon thème de « méchant » a le droit d’être efficace)

J’ai choisi surtout de « l’énergique » mais je serais vraiment curieux de voir le résultat avec la puissance d’un orchestre… Si je devais absolument choisir une piste plus calme ce serait Leftovers of the Dreams of the Strong qui est belle et chargée de souvenirs…

Après lecture rapide de forums parlant de cet album, les gens vont pas mal vers les pistes douces, surement à raison, peut-être que les plus dynamique rendront fadasse une fois orchestrées, un peu comme dans les albums Arange des Final Fantasy….

Pas de date de sortie annoncée, gageons pas avant l’année prochaine mais je suis ça de près !

Leave a Response

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin